ligne 38 Atouvents Marseillan - Voile loisir, sorties journée et demi-journée pour tous Cala Prona Juin 2016

Euréka le PONT sncf de Sète FONCTIONNE à  NOUVEAU ce qui nous permettra de réaliser notre petite croisière "ATOUVENTS" de 5 jours, départ le mardi 31 Mai et retour le Samedi 4juin. 214 milles dont deux étapes de 9O milles suivies de cabotages.

     - Equipage: Florence, Marie, Luis et Albert.

       - Destination envisagée: Cap Creus environ 75 Milles

       - Météo départ: NW à W force 4/5 rafales à 6/7   2ris et génois réduit, mer agitée à forte

       - Route Sète /Cap Creus/ Cala Guillola.

       - Comportement de l'équipage excellent .....Du chef de bord ???

Le mot de notre équipière Marie:

"A la lecture du récit de voyage d'Albert sur le site Atouvents, je me sens rassurée: Moi qui croyait que les seules traces de notre aventure étaient relayées par le livre de bord...

Et oui, ce fut pour ma part ma première sortie en mer ! A naviguer uniquement sur l'étang de Thau, mon mari ne me considérait guère :) Aujourd'hui, je suis allée en MER !!! J'ai l'impression d'avoir atteint l'âge "de la majorité" car celui "de raison", j'espère que je ne l'aurais jamais :)

Mais entre nous, heureusement que nous avions "assidûment" travailler les manoeuvres avec mes équipières Florence, Audrey et Lucie sur l'étang !!

J'adore les voyages ! Pas ceux qui sont accessibles... après tout Londres n'est qu'à 1h de vol, Moscou à 3 et Shanghai à 11..., non j'adore les voyages ou l'aventure commence dès le départ, au moment ou tu embraques. Tu fermes les portes de ta vie privée et tu ouvres celles de l'aventure et de l'inconnu.

Alexandre Jardin dans un de ses livres trouvait l'aventure en suivant les panneaux "Toute Direction"... (je ne cite pas du Shakespeare mais j'aime bien l'idée :-) ) Dans notre cas, Albert nous a quand même contraint à une route précise, dommage...

Rigolades, partages, "tensions amicales", inquiétudes parfois et apéros, apéros, apéros...  rythment la vie à bord. 

Partir, c'est vivre ! Merci Albert pour cette aventure, toujours si longue et trop courte à la fois.

PS: Nous étions fiers Florence, Luis et moi, de chanter un joyeux anniversaire à Albert, à notre arrivée au Port de Sète.  Ce chant harmonieusement disgracieux ponctua notre voyage dans la bonne humeur. Merci Albert d'avoir attendu le fin de ton supplice pour ouvrir la bouteille de Champagne !

Je n'ai pas eu le mal de mer, mais quand est-ce que va s'arrêter ce satané mal de terre??? »   Marie 

                 Luis Florence Albert                                                           Luis                                                                 Marie Albert

 

 

Merci Albert pour cette croisière en fait j'ai tout apprécié.

Les moments sportifs à la voile, la découverte des criques que l'on ne soupçonne même pas qu'elles existent, l’escalade pour découvrir un point de vue splendide. La rencontre avec d'autres bateaux et quelques personnages!! Nos petits repas bien sympathiques un peu arrosé. Nos échanges sur le bateau des impressions de chacun. .Nos longues discutions et rigolades, tout cela fait que notre vie s'enrichie.

A quand le prochain départ!!

Amicalement florence

 

                                                                                  **************************************

Lundi 30 Mai, L'équipage à l'exception du chef de bord a monopolisé Zéphir pour procéder à l'avitaillement...Avitaillement en qualité et quantité digne d'un bateau de grande croisière!!! L'avitaillement terminé, c'est une soirée dégustation qui suivra jusqu'à ??? Peut-être pour se donner du courage pour les jours à venir?

Mardi 31 Mai, L'équipage est à poste, nous larguons les amarres à 8heures pour hisser rapidement la GV et ouvrir le génois par 14nds de WNW. Il est évident que la traversée de l'étang sera rapide, c'est bon signe pour notre croisière. Nous accosterons au quai de pointe courte pour y retrouver notre "magnétiseur" rencontré début Mai et toujours en quête d'équipières cette fois pour les Baléares. Luis et moi refusons avant que nos équipières ne se prononcent!!!

Les ponts passés, nous prenons la mer à 11 heures pour faire une route directe sur le Cap Creus avec un vent de WNW de 18/25nds avec rafales à 30nds, mer agitée puis forte sous les rafales. Il faudra attendre la fin du jour pour trouver un peu de calme et renvoyer un peu de toile avant de se résoudre à terminer notre route au moteur et prendre un mouillage nocturne dans la cala de Guillola par 12 mètres de fonds vers 1heure le mercredi matin. Si la route s'est passée correctement avec des vitesses de 5,8nds à 8,5nds la prise de mouillage mérite à elle seule au moins 3 pages.... Je laisserai à mon équipage le soin d'en faire la description ? Perte du mouillage principal, 40 mètres de chaîne de 10 et ancre de 16 kg remplacée immédiatement par l'ancre de secours pour la nuit. Vent presque nul donc sans risque immédiat. 96,8 milles parcourus.

                                                                     Marie.H  Albert.C  Florence.M  Luis.C

                                                       

   

Mercredi 1er Juin, Après une fin de nuit bien méritée suite à la longue route d'hier, Marseillan/Sète/Cala Guillola au nord de Cadaquès et les incidents de mouillage le moral reste au beau fixe, contrairement à la météo! Si la première étape reste le petit déjeuner il va falloir se triturer les méninges (Luis et Albert...pourquoi pas les équipières? Cherchez?), pour essayer de récupérer notre mouillage, seule sécurité pour poursuivre sereinement notre croisière sauvage. L'annexe sera  mise en service afin de ratisser les fonds avec un grappin, peine perdue et ne riez pas,  un noeud mal serré entraînera la perte du grappin également....Seule consolation nos deux équipières sont toujours à bord et pliées de rire!!! Elles ont bien raison. Le point GPS étant relevé nous décidons d'aller prendre une bouée à port LLigat pour la nuit suivante. L'équipage est déjà au top, nous voici amarrés et amorçons la 2em solution pour récupérer le mouillage en demandant l'intervention d'un plongeur de la capitainerie ? Feu vert pour 100€...Entre temps, Luis en pro du dialogue intervient auprès d'une école de plongée et obtient une aide précieuse et gratuite. Les plongeurs viendront cet après midi sur zone, en balisant le site suivant notre relevé GPS et enchaîneront avec les élèves un exercice grandeur nature pour récupérer l'ancre et éventuellement le grappin. L'exercise est parfaitement mené, non sans difficultés car malgré le flotteur gonflable, le poids de la chaîne de 10 sur 12/13 mètres de fond + l'ancre de 16kg c'est pas évident. Chapeau les plongeurs, gars et filles qui en plus ont récupéré le grappin.....Ne voulant pas de "pourboire", c'est avec la remise d'un magnum de vin de Gailllac millésimé qu'ils " boiront" quand même, avec en plus nos vifs remerciements! La journée se poursuivra avec la visite de Cadaqués sous une bruine "Normande" avant de se retrouver autour de notre table au combien gourmande.

 

 Jeudi 2 Juin, Réveil matinal et baignade pour Marie, Florence et Albert dans une mer à 19°. Luis assure la sécurité!!! Nous quitterons notre mouillage pour aller admirer Cadaquès vu du large avant de hisser les voiles et visiter toutes les calas jusqu'au Cap Creus. Nous passons dans le goulet pour les connaisseurs et sommes surpris par une forte houle et un courant peu habituel avant de venir prendre un mouillage dans la Cala Culip. Mouillage par 12mètres sur 30 mètres de chaîne et culons sur le quai de l'ancien Club Med, une amarre passée sur un anneau suffira pour notre escale "repas gastro"', pas de détails il fallait venir! Le ventre plein et les zygomatiques à la limite de la rupture nous levons le mouillage pour rejoindre sous voile la "Cala Prona" ma préférée de cette zone de mouillage que j'accepte de partager... Excercice réussi, le mouillage principal prêt à nous permettre de quitter la cala en cas de ... le mouillage secondaire mouillé sur l'arrière et deux amarres latérales, nous pouvons abandonner le navire, escalader les enrochements, monter au mât et se donner bonne conscience pour la suite des évènements le moment venu. Et là une fois de plus, nous n'avons plus rien à vous dire!

                                                                                    Mouillage Cala Culip

                                                      

          Amarrage Babord                                                      Luis et Marie les "funambules"                                   Mouillage de Rêve!!!

         

 Passés par Port LLigat, en souvenir de Dali, notre muse Florence.  Marie équilibriste en tête de mât     et     notre deuxième muse Marie

    

Vendredi 3 Juin, Encore un réveil matinal,7hrs 30 c'est plus de la croisière c'est le bagne et nouvelle perte sur Zéphir...pas de l'ancre mais du Jeans de Marie! Nous ne ferons pas appel aux plongeurs et vous ne saurez pas dans quelle cabine était le Jeans? Autre nouvelle par SMS,Timothé le fils de Marie mesure 5cm de plus que la moyenne Nationale, il sera donc un grand marin! Nous faisons escale à Puerto de la Selva, rangement de l'annexe et courses pour terminer notre périble..du pain et des boissons!!!Ensuite un nouvel arrêt à la pompe à gasoil et nous assurons le plein d'eau, la route de retour sera longue. En quittant Puerto, le vent est léger et nous établissons le spi, peu efficace au largue nous décidons de modifier notre cap et faire la route de retour en direct! C'est parti, cap au 22° Zéphir accélère, l'équipage est aux anges en se remplaçant à la barre de 3,5nds au départ nous naviguerons pendant 11 hrs autour de 6/9nds avec une belle mer et un vent apparent de  SE de 9/14nds. Au largue il faudra tangonner le spi asym, le vent faiblit, la houle se renforce et la barre devient difficile. A 22hrs nous affalons et nous appuyons sur le moteur pour rentrer à Sète en s'amarrant au quai d'Alger à 24hrs. La surprise à 0hrs 08 étant d'ordre privatif, le Capitaine ne dit mot, mais a apprécié! Merci à l'équipage. Bonne nuit....

 

                                   

Samedi 4 Juin, Si la nuit a été courte pour une partie de l'équipage, Florence, Marie et Luis  qui ont débattu jusqu'à 2 heures du matin...Mais de quoi? De l'agressivité du capitaine qui dirige son équipage au fouet? Des sites magnifiques et encore sauvages à cette saison? De cet espace de liberté que nous offre le large et son horizon sans fin? Des moments de convivialité où les fous  rires s'enchaînent? Et pourquoi pas de croisières futures, mais où et quand? La réalité étant là, c'est autour d'un copieux petit déjeuner que nous préparons cette dernière journée. 9heures 35, passage des ponts et nous profitons de l'attente sur le bassin intérieur pour donner des idées à Marie sur un éventuel futur petit voilier...Avec l'aide de l'équipage nous avançons dans son projet: 9m trop petit 10/11m pas évident n'oublions pas son fils est déjà grand, + 5cm! Sur les conseils éclairés de notre future chef d'escadre Florence, nous voici à l'approche d'un 15/18mètres en acier, disposant de 3 bureaux....accessoirement de voiles! Luis et moi sommes disponibles pour participer au convoyage et aller le chercher où qu'il soit avec la participation d'Eric pour l'avitaillement et de Florence pour la logistique.

Les ponts se lèvent le rêve s'estompe pour un temps seulement? Dés la sortie, l'équipage toujours aussi dynamique hisse la GV et établit le Spi pour faire route sur Bouzigues. Une courte escale le temps de faire la provision d'huîtres et d'un liquide local avant de venir mouiller devant le village, notre Cadaquès local. Dégustation et repas convivial ne pourrons se prolonger, les familles attendent leurs marins à Marseillan. C'est sous GV et génois avec un bon vent que nous rentrerons " non sans hésitations" au bercail. Sur notre route nous aurons le plaisir de croiser nos amis d'Inca et deThicar, ce dernier toujours prêt à en débattre comme en régate....

Un grand merci à notre équipier Eric pour avoir participé à l'avitaillement et désolé qu'il est dû déclarer forfait au dernier moment, quand à l'équipage dire qu'il a été parfait ? Disons qu'il a été presque parfait en toute circonstances, ce qui lui laisse la possibilité selon la formule consacrée: "Peut mieux faire".

 

                214 milles sur ces 5 jours, avec comme toujours ou presque en Méditerranée, nous passons du petit temps au vent fort. Deux belles étapes au large avec 96 milles sous GV à 2 ris par un vent de WNW de 18 à 30nds à l'aller et 89 milles sur le retour avec une jolie brise de 6/7nds à 14nds....sous spi!

                                                                                 A bientôt qui sait pour une prochaine croisière?

                                                                                                          Albert  "Zéphir"

 

                                              
  

 

 

  A Suivre....